LE CIDRE ET LES PRESSOIRS

PRODUCTEURS DE CIDRE

Le moût ou jus de pomme a une densité variable, allant de 1040 à 1060 et se compose entre 75 et 85% d'eau et de sucres, de substances acides (acide malique, citrique, etc.), de tanin, de pectine, d'azote, de minéraux , de vitamines (C, B2, A, D, PP, etc) et  d'enzymes en solution. 

La teneur en alcool du cidre dépendra, en proportion directe de la teneur  totale en sucre du moût, parce que pendant le processus de fermentation (processus de nature chimique et microbiologique) le sucre est transformé en alcool éthylique et en dioxyde de carbone. 

Le cidre est une boisson qui, en général, a une faible teneur en alcool comprise entre 4º et 6º et possède un caractère rafraîchissant, c'est la raison pour laquelle il est très sollicité en été et en automne.

Une boisson comme le cidre, augmente la vitalité, la tonalité affective et crée une euphorie corporelle. Les processus cognitifs dans ces circonstances s'améliorent : imagination, association d'idées, empathie, loquacité, etc. 

Lorsque le cidre est riche en tanin, son effet est astringent, c'est-à-dire qu'il constipe, d'où son efficacité dans les cas de diarrhée. Il a été recommandé pour des cas de rhumatismes, d'obésité et d'hypertension (pour ses effets diurétiques dans ces deux derniers processus.) 

Une consommation modérée a un rôle protecteur du système vasculaire contre l'athérosclérose et prévient les calculs rénaux. Cela a été prouvé en Angleterre et aux États-Unis et dans les études épidémiologiques réalisées par des auteurs européens et américains, le nombre de décès par infarctus du myocarde est significativement plus faible chez les buveurs modérés de cidre que chez ceux qui n'en consomment pas. Le cidre prévient l'infarctus du myocarde en raison de sa teneur en pectine.

En plus de son action eupeptique, il facilite la digestion et corrige la mauvaise haleine chez les personnes souffrant de maladies gastro-intestinales.

Pour le rhume, de type rhinite ou bronchite, le cidre est utilisé pour sa grande teneur en vitamine A qui tonifie et fortifie les bronches, et facilite le dégagement des voies respiratoires. 

Enfin, le cidre a également été utilisé dans la médecine traditionnelle dans le traitement de la fièvre palustre en raison de son action fébrifuge. À la fin du XIXe siècle, un cidre riche en fer a  même été élaboré qui possédait des propriétés antianémiques. 

Le cidre a toujours été considéré par les Asturiens comme une boisson saine et naturelle, sans additifs ni produits chimiques.

Este sitio web utiliza cookies para que usted tenga la mejor experiencia de usuario. Si continúa navegando está dando su consentimiento para la aceptación de las mencionadas cookies y la aceptación de nuestra política de cookies, pinche el enlace para mayor información.OK